Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales ! Signez la pétition

Droits humains avant profit

De nombreuses entreprises multinationales sont accusées des crimes les plus terribles : accaparement de terres, pollution et crimes écologiques, travail forcé, violences, homicides. Mais au lieu de les punir, les Etats veulent leur donner encore plus de pouvoir.

Si un citoyen commet un crime, il doit répondre devant la justice. Cependant la justice semble fonctionner différemment pour les entreprises multinationales. Des chaines de valeurs obscures et des failles juridiques permettent à ces entreprises de sauver leur peau et de continuer d’agir en toute impunité.

Une coalition de plus de 150 d’organisations de la société civile à travers le monde, dont Action Solidarité Tiers Monde – ASTM, a décidé d’unir ses forces pour réclamer un système qui mettra fin aux violations des droits humains par les multinationales. Des initiatives telles que la loi française sur le devoir de vigilance ou le traité contraignant des Nations-Unies sur les entreprises multinationales et les droits humains, constituent des actions importantes.

Mais il y a un gros problème. Les pays riches – comme les États-Unis et la plupart des gouvernements européens – se battent bec et ongles pour freiner ces initiatives. Les mêmes gouvernements qui pensent que les entreprises multinationales ont besoin de plus de privilèges et d’un système judiciaire parallèle – les tribunaux d’arbitrage – ne veulent pas accorder le droit aux citoyens de demander des comptes aux multinationales.

C’est pourquoi nous devons lutter pour exiger que nos gouvernements assument leur responsabilité de protéger les droits des citoyens. Il y a donc urgence d’adopter des règles contraignantes pour en finir avec l’impunité des multinationales.

Vous souhaitez rester informé des dernières actualités et événements relatifs à notre campagne NoCorporateImpunity-Droits humains avant profit ? Abonnez-vous à notre newsletter.

Share This