Dossier spécial “Droits humains avant profit”

Droits humains avant profit

Dossier spécial “Droits humains avant profit”

 

A l’occasion du 300ème numéro de la revue Brennpunkt Drëtt Welt, l’ASTM présente un dossier spécial “No corporate impunity – Droits humains avant profit!”

Quel développement voulons-nous…ici et ailleurs? Serait-il encore possible de faire primer les droits humains sur les intérêts économiques des acteurs privés? Adopter un modèle économique responsable et solidaire, pourrait-il devenir la nouvelle niche luxembourgeoise pour attirer « les entreprises qui veulent bien faire » ?

Lancer un débat de fond sur les valeurs qui sous-tendent notre économie, tel est l’objectif de la nouvelle campagne de l’ASTM “No corporate impunity – Droits humains avant profit”. Sujet longtemps réservé aux experts, nous aimerions en faire un débat de société, car en fin de compte, l’économie devrait servir l’intérêt général et non seulement les intérêts des investisseurs privés. Résultat d’une réflexion collective, la campagne s’inscrit dans un travail de longue haleine: par son biais l’ASTM continue à questionner le concept de développement afin de repenser nos modèles de société et leur impact sur les autres.

Malgré l’existence d’une dynamique internationale inédite en faveur de la responsabilisation des entreprises en matière de droits humains et environnement, le chemin s’annonce long et difficile, comme le démontrent certains articles dans notre dossier spécial sur l’impunité des multinationales.  Or, nous assistons également à l’émergence d’une prise de conscience collective sur l’urgence d’agir tant que c’est encore possible. Un message qui a retenti tout au long des négociations du traité international sur les entreprises et les droits humains qui ont eu lieu du 23 au 27 octobre à l’ONU, notamment lorsque des représentants de la société civile ont témoigné de l’impact des activités des grandes entreprises sur les vies des populations dans les pays du Sud. Le sujet de “corporate accountability” faisait d’ailleurs également partie des questions les plus discutées lors de la COP 23 comme nous le témoignerons dans ce dossier spécial.

Avec ce 300ème numéro, nous mettons donc les points sur les i : sans entreprises responsables, pas de développement durable ! Un constat qui ne fait que se confirmer depuis de nombreuses années à travers les témoignages et la mobilisation de nos organisations partenaires dans les pays du Sud. Confrontés  quotidiennement aux exactions des multinationales, les populations les plus vulnérables tentent avec les moyens du bord, de s’opposer à leurs activités, parfois au détriment de leur vie. Les nouvelles inquiétantes sont devenues systématiques: des Philippines à la Bolivie, les membres de nos organisation partenaires sont harcelés, menacés voire assassinés.

Enfin, le 20ème anniversaire de l’asbl etika donne l’occasion de se rappeler qu’une autre économie – sociale et solidaire – est possible. A nous de l’affirmer encore et encore…

Lire le Brennpunkt 300

Share This